Purée Mousline, les promesses d’une seconde vie

0
160

Les célèbres flocons de pommes de terre pourraient prochainement connaître une transformation. C’est en tout cas ce qu’indique la nouvelle entreprise repreneuse de la marque.

L’âge de la maturité pour Mousline ? La purée devrait bientôt se réinventer près de 60 ans après son lancement sur le marché, à en croire FNB Private Equity. Ce fonds d’investissement français actif dans le soutien des PME locales qui a récemment racheté la marque, promet d’en faire un produit plus affectionné des consommateurs à l’avenir.

Philippe Fardel, le patron de Mousline SAS, la nouvelle entreprise née de la transaction s’est longuement épanché à ce propos dans la presse, jeudi 27 octobre 2022. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’ambition est grande.

Rebranding total

Une enveloppe comprise entre 13 et 20 millions d’euros est notamment prévue dans ce cadre avec pour objectif un rebranding total. Cela va des lieux de distribution à la recette de préparation. Cette dernière devrait inclure l’utilisation d’ingrédients naturels, dont le beurre et le persil entre autres. La suppression de l’émulsifiant d’ici 2024 est également évoquée. Soit quatre ans après l’abandon des arômes.

Afin d’avoir une chance de mieux intéresser les consommateurs, Mousline SAS envisage de se tourner davantage vers le secteur de la restauration. Les commerces de proximité sont en l’occurrence très concernés. « Nous n’avons pas honte d’être un produit familial », a ainsi affirmé Philippe Fardel cité par le journal BFMTV.

Tout cela sera sous-tendu par un plan de communication et marketing savamment concocté en vue de populariser davantage la purée Mousline. Car même si cette dernière reste prisée des consommateurs, le produit est de moins en moins écoulé dans les rayons, selon des chiffres du journal Le Figaro.

Hausse du coût

Ceux-ci estiment la baisse des ventes annuelles entre 1 et 2%. De quoi faire également chuter la production de 28 000 à 18 000 tonnes, à en croire la même source. Autant d’investissement destiné à relancer un fleuron français qui a perdu de son lustre ces dernières années. C’est l’une des raisons de sa cession par Nestlé, l’ancien propriétaire de la marque, en mars dernier.

Lancée en 1963, la purée Mousline va donc se déployer sur le marché sous une toute nouvelle forme. Mais à quel prix ? Question d’autant plus essentielle que la France croule actuellement sous l’inflation. FNB Private Equity assure à ce propos qu’il faudrait s’attendre à une augmentation des coûts de vente d’environ 20%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.