Infections nosocomiales : les bactéries à Gram enfin sous contrôle ?

0
115
Une superbactérie.
Photo de CDC sur Unsplash

Nosopharm, une startup française de biotechnologie, finalise la conception d’un nouvel antibiotique efficace contre les bactéries à Gram responsables de la plupart des infections nosocomiales. Baptisé Noso-502, ce vaccin inhibe le ribosome bactérien grâce à un nouveau mécanisme d’action.

Une avancée scientifique majeure. Nosopharm, une startup française de biotechnologie, annonce la commercialisation prochaine d’un nouvel antibiotique efficace contre des bactéries à Gram multirésistantes, responsables de la plupart des infections nosocomiales. Baptisé Noso-502, ce vaccin a été fabriqué à partir de Photorhabdus et Xenorhabdus, deux bactéries du sol jamais explorées mais possédant un énorme potentiel thérapeutique.

Un vaccin efficace contre les bactéries à Gram

Selon Nosopharm, cet antibiotique first-in-class a donné des résultats prometteurs lors de tests en laboratoire. En effet, la molécule a inhibé le ribosome bactérien grâce à un nouvel mécanisme d’action prenant au dépourvu plusieurs types de bactéries à Gram, même les souches les plus problématiques. En particulier les agents pathogènes Gram de la famille des enterobacteriaceae comme les staphylocoques, E. coli et K. pneumoniae.

Issu de la famille d’antibiotiques odilorhabdines (ODL)

Noso-502 appartient à la nouvelle classe d’antibiotiques odilorhabdines (ODL). Ces peptides cationiques ont la capacité d’empêcher la transcription bactérienne et donc de stopper le processus d’acquisition de la résistance aux carbapénèmes. Pour se faire, ils établissent des contacts avec l’ARN et interfèrent avec le décodage de l’information génétique.

Nosopharm, membre de la French Tech Health20

Suite au succès des tests in vitro, Nosopharm a lancé des essais cliniques chez l’Homme l’année dernière. Cette phase décisive permettra de finaliser le développement de l’antibiotique et d’envisager une commercialisation. Mais seulement après l’obtention des autorisations réglementations. Pour mettre toutes les chances de son côté, Nosopharm envisage de signer de nouveaux partenariats scientifiques et de lever des fonds afin de financer les derniers travaux.

La startup mieux armée dans la lutte contre les bactéries à Gram

En mars 2023, la startup nîmoise a été sélectionnée pour intégrer la French Tech Health20. Ce programme d’accompagnement des startups françaises de la santé offre plusieurs avantages aux lauréats. Il leur permet notamment de participer à des évènements tech mondiaux, de bénéficier d’une large promotion dans le monde entier et d’accéder à des réseaux de financements. La startup nîmoise a été retenue pour son potentiel technologique et son ancrage territorial.  Aussi, elle a tapé dans l’œil du jury pour ses solutions en faveur de la souveraineté sanitaire et pharmaceutique de la France.

Pour enrayer la montée de l’antibiorésistance

Nosopharm se positionne désormais comme un partenaire de choix dans la lutte contre les maladies infectieuses émergentes et l’antibiorésistance, considérée par l’OMS comme l’une des dix principales menaces pour la santé publique mondiale. Cette résistance aux antibiotiques cause chaque année plus d’un million de décès dans le monde. Selon les projections des autorités de la santé, elle devrait faire dix millions de victimes d’ici à 2030. En cause, la hausse des maladies aéroportées (grippe, covid, etc.) qui augmentent les hospitalisations, et donc les infections nosocomiales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.