Mali : l’Etat tente d’apporter une solution à l’insoluble crise énergétique

0
110

Depuis plusieurs mois, le Mali fait face à d’importants délestages d’électricité. Cette situation devient insupportable pour les foyers, commerces et entreprises. Sur des braises ardentes, le gouvernement tente bien que mal de résoudre cette crise énergétique, notamment par la construction de centrales solaires.

Les jours passent et se ressemblent au Mali. Depuis plusieurs mois, la population subit des coupures intempestives d’électricité qui plongent les quartiers dans le noir à la tombée de la nuit. Ces délestages quotidiens perturbent les activités économiques, dans un pays déjà à genoux.

Les groupes électrogènes pour faire face à la pénurie d’électricité

Pour limiter la casse, les Maliens se tournent vers les groupes électrogènes. Ces appareils sont devenus la solution de survie face à la pénurie d’électricité, mais ils génèrent une énorme pollution sonore. Pour contraindre l’Etat à trouver une solution rapidement, la Synergie d’Action pour le Mali (SAM) – une coalition d’opposants – a appelé à une mobilisation citoyenne, alors que les autorités de la Transition ont interdit les manifestations.

EDM, l’énergéticien malien, très déficitaire

La crise énergétique malienne s’explique en partie par les contre-performances d’EDM (Énergie du Mali). L’énergéticien national a une mauvaise santé financière depuis plusieurs mois. Il doit 600 milliards de FCFA à ses nombreux fournisseurs. Il tente de se sortir de cet endettement, en vain.  Il y a quelques semaines, son directeur général avait annoncé un rationnement, avec la fourniture d’électricité 12 heures par jour. Ce qui n’est pas toujours le cas. Tous les regards se tournent désormais vers le ministère de l’énergie et de l’eau, dirigé par Mme Bintou Camara.

Des solutions existent pour mettre fin à la crise énergétique

La crise énergétique au Mali est également due à l’obsolescence du réseau électrique et à la dépendance du pays vis-à-vis des combustibles fossiles. Il faut également noter que l’approvisionnement est structurellement déficitaire depuis plusieurs décennies. Aliou Diallo, un homme d’affaires et politique malien influent, a récemment présenté une série de mesures pour permettre au Mali de sortir de cette crise et de gagner son indépendance énergétique. Peut-être va-t-il falloir piquer quelques-unes de ces propositions ?

La construction annoncée de deux mégas-centrales

Aliou Diallo recommande notamment de mettre le cap sur les énergies renouvelables comme en Europe. En particulier le solaire, l’éolien et l’hydrogène, dont le dirigeant malien est un expert international grâce à sa compagnie Hydroma Inc. Bamako a justement annoncé investir dans les énergies vers. En mai, il a fait part de la construction de deux centrales photovoltaïques de 200 MW et 100 MW, en partenariat avec la Russie et la Chine. Mais il faudra attendre deux ou trois ans pour que la production démarre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.