Défense : Thales veut rendre inutiles les drones

0
115
Thales prépare une arme anti-drones.
Photo de Goh Rhy Yan sur Unsplash

Thales a annoncé cette semaine la fabrication d’une arme bon marché capable d’abattre plusieurs drones à la fois en perturbant leur électronique. Selon le groupe français, ce dispositif devrait révolutionner la défense aérienne. Actuellement en phase d’essais sur le terrain avec l’armée britannique, il pourrait être disponible dès l’année prochaine.

Alex Cresswell, le CEO de Thales Royaume Uni, a dévoilé cette semaine la conception d’une arme à énergie dirigée capable de neutraliser un essaim de drones. Il promet que ce dispositif révolutionnera la défense aérienne dans les prochaines années, de quoi soulager les armées et les populations. Aujourd’hui, les drones constituent une grande menace dans les zones de conflits. Et les moyens pour les combattre restent coûteux, notamment les missiles.

Thales annonce une alternative peu coûteuse aux missiles

Le système de Thales se présente comme une alternative peu coûteuse aux missiles lorsqu’il s’agit de petites cibles dans les airs comme les drones. Selon les explications du groupe tricolore, cette arme à énergie dirigée par radiofréquence (RFDEW) peut détecter, suivre et neutraliser un essaim d’appareils volants. Elle émet des ondes radio pour perturber ou endommager les composants électroniques critiques, obligeant ces objets à s’arrêter net ou à tomber au sol.

Une arme anti-drones hautement automatisée

La nouvelle arme à énergie générée par radiofréquence à un coût de seulement 20 centimes par utilisation et une portée allant jusqu’à 1 km. Thales travaille à augmenter la distance. Le spécialiste de l’aérospatial et de la défense assure que son arme peut tirer rapidement par séquence sur des cibles individuelles ou engager simultanément toutes les menaces dans ce faisceau. Il la présente comme hautement automatisée et pouvant être utilisée par une seule personne. Thalès l’a conçue de telle sorte qu’on puisse la monter sur divers véhicules militaires, tels que des camions à plateau, et la relier à une source d’alimentation mobile.

Thales prévoit des tests sur le terrain auprès des soldats britanniques, dès cet été

Après les essais menés par l’entreprise, le système RFDEW doit maintenir subir des tests approfondis sur le terrain auprès des soldats britanniques au cours de cet été. Si les résultats sont bons, il sera livré aux forces armées britanniques à partir de l’année prochaine. Thales, qui anticipe une forte demande à travers le monde, a déjà doublé la production de ses installations à Belfast (Irlande du Nord). La société emploie 7000 personnes au Royaume Uni sur un effectif total de près de 80 000 salariés dans le monde.

Un dispositif bientôt livrée à l’Ukraine ?

Selon Alex Cresswell, cette nouvelle arme anti-drones pourrait être rapidement livrée à Kiev pour contrer des armements lourds et complexes de la Russie. « Passer de quelque chose qui fonctionne dans la plaine de Salisbury à quelque chose que l’on envoie en Ukraine, c’est quand même un sacré saut », a-t-il déclaré. Le ministre britannique de l’approvisionnement en matière de défense, James Cartlidge, a également affirmé que la guerre en Ukraine a montré l’importance d’une telle arme de défense face au « déploiement de systèmes sans équipage ».

En France, Thales a produit une arme à micro-ondes en forme d’antenne

James Cartlidge souligne en outre que ce système vient à point nommé, alors que les armées occidentales augmentent leurs dépenses militaires. Le budget de la défense britannique doit croître de 2,5 % du PIB d’ici 2030. Le système RFDEW pourrait contribuer à réduire la facture. Notons que Thales a développé d’autres équipements à énergie dirigée. En France, le groupe a produit E-TRAP, une arme à micro-ondes en forme d’antenne. Elle émet une impulsion électromagnétique très brève, mais d’une puissance assez forte pour dégrader ou détruire les composants électroniques des systèmes adverses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.