Malakoff Humanis : la gestion des contrats HCR confiée à un autre courtier

0
167
Malakoff Humanis délègue la gestion des contrats CHR à Diot-Siaci
Photo de Crew sur Unsplash

Depuis le 1er janvier 2024, Malakoff Humanis et son partenaire Klesia ont officiellement confié la gestion des contrats HCR à un nouveau prestataire, Diot-Siaci, en remplacement du courtier Colonna. Ce dernier contestait le transfert des cotisations santé depuis plusieurs mois. Mais la justice a finalement donné raison aux deux assureurs en décembre dernier.

Depuis le 1er janvier 2024, Colonna n’est plus le gestionnaire des cotisations et remboursements de frais de santé des 300.000 salariés de la branche HCR (hôtels, cafés, restaurants) couverts par Klesia et Malakoff Humanis. En effet, les deux assureurs historiques ont choisi un nouveau prestataire, Diot-Siaci, après plusieurs mois de bras de fer avec Colonna. Ce dernier contestait devant la justice son éviction par Klesia et Malakoff Humanis.

Le plaignant débouté par le tribunal judiciaire de Paris

Mais le 21 décembre dernier, le tribunal judiciaire de Paris a débouté de toutes ses demandes en référé le courtier concernant sa requête sur la gestion de la branche HCR. Les syndicats employeurs Umih et GNC avaient appuyé cette plainte. Cependant, les trois organisations ont subi collectivement un sévère revers judiciaire. Leurs demandes en référé visaient principalement à suspendre les opérations de transfert de gestion des contrats au nouveau prestataire choisi par Malakoff Humanis et Klesia.

Malakoff Humanis et Klesia couvrent une bonne partie du secteur HCR

Colonna et les deux syndicats employeurs espéraient aussi faire annuler la commercialisation des contrats d’assurance frais de santé référencés par l’organisation patronale GHR et les syndicats de la branche (CGT Commerce et Services, FO-FGTA, CFDT Services et CGC Inova). Malakoff Humanis et Klesia couvrent à eux deux 40 % des salariés du secteur HCR (environ 770.000) et 85 % de leurs employeurs.

Malakoff Humanis et Klesia trouvaient Colonna trop gourmand

Les deux assureurs disent avoir évincé Colonna à cause de ses conditions exorbitantes. Ils lui auraient proposé une rémunération supérieure aux pratiques du marché, mais la société en voulait plus. Ce qui ne leur semblait pas raisonnable dans le contexte actuel. Aussi, les deux assureurs historiques HCR reprochent à Colonna d’avoir lancé une offre santé concurrente (assurée par La Mutuelle Générale). Ce qui a engendré un conflit d’intérêt, mais pas que.

D’autres actions en justice en suspens

En effet, Colonna aurait également cassé le marché avec son produit dont la cotisation mensuelle s’élève à 36 euros par salarié. Soit dix euros de moins que leur offre des deux groupes paritaires. Pour obtenir réparation de son éviction, le courtier a tenté plusieurs actions en justice, dont un au pénal pour « abus de confiance » et « pratiques commerciales ». En vain ! Il devra maintenant se résoudre à perdre gros. La gestion des contrats santé HCR représentait près de la moitié de son chiffre d’affaires, estimé à 45 millions d’euros. C’est Diot-Siaci qui se frotte désormais les mains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.