Hôpital : Gabriel Attal promet un nouvel investissement

0
137
Photo de Martha Dominguez de Gouveia sur Unsplash

Le nouveau Premier ministre de France, Gabriel Attal, a promis une enveloppe supplémentaire pour les hôpitaux dans les cinq années à venir. C’était à l’occasion d’un déplacement au CHU de Dijon avec la ministre en charge de la Santé, Catherine Vautrin. L’enjeu c’est de former plus de médecins et de réduire la pression sur l’hôpital.

Samedi, le nouveau Premier ministre français Gabriel Attal a effectué une visite au CHU de Dijon avec la nouvelle ministre de la Santé Catherine Vautrin. Répondant à l’inquiétude d’une soignante au sujet de l’hôpital qui se meurt, il a promis 32 milliards d’euros supplémentaires sur les cinq ans à venir pour le ranimer. Pour lui, ce nouvel effort financier se justifie car « notre hôpital et nos soignants » constituent « un trésor national ».

L’hôpital érigé en priorité des priorités

Le chef du gouvernement entend ainsi ériger le secteur de la santé en priorité des priorités. « Parmi tous les problèmes que nous avons à résoudre, […] l’hôpital est en haut de la pile », avance Gabriel Attal. L’investissement promis par l’ex ministre de l’Education nationale pourrait cependant ne pas être nouveau. En effet, il correspond à la hausse du budget de la branche maladie adoptée dans la dernière loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS), concernant l’hôpital et la médecine de ville.

Rattraper des décennies de sous-investissement

Pour l’hôpital, en particulier, la FLSS prévoit une hausse de moyens de plus de 3 milliards en 2024 par rapport à 2023. Mais Arnaud Robinet, président de la Fédération hospitalière de France (FHF) et maire Horizons de Reims, pense qu’il pourrait s’agir de ressources nouvelles. Quoi qu’il en soit, Gabriel Attal a déjà indiqué que cette enveloppe vise à rattraper des décennies de sous-investissement. Et il sait que cela ne sera pas facile. Il reconnait qu’il « faut plusieurs années pour que ça se ressente jusqu’à l’aide-soignant, au médecin qui est ici, à l’hôpital ».

Former plus de médecins et réduire la pression sur l’hôpital

Le successeur d’Elisabeth Borne à Matignon précise que les efforts financiers supplémentaires serviront à former plus de médecins et à permettre une meilleure coordination avec la (médecine de) ville pour réduire la pression qui pèse sur l’hôpital. Aussi, il s’agira de permettre des revalorisations salariales et de lutter contre l’inflation. Par ailleurs, Gabriel Attal s’engage à financer l’hôpital « de manière plus intelligente » pour qu’il ne soit plus dans l’impasse comme ces dernières années.

Un budget historique promis pour l’hôpital public

En outre, le Premier ministre promet que le prochain budget que son gouvernement aura à présenter sera « un budget historique pour l’hôpital public ». Il attend néanmoins des arbitrages majeurs pour rehausser le budget 2024 déjà insuffisant. Notons que la visite de Gabriel Attal et Catherine Vautrin au CHU de Dijon a duré près d’une heure. Les deux ministres ont parcouru notamment les urgences pédiatriques et les urgences pour adultes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.