Fnac Darty pourrait racheter Cdiscount à Casino

0
572
Logo de Cdiscount que veut racheter Fnac Darty.

Fnac Darty, leader de la distribution de produits électroniques et de biens culturels, pourrait racheter Cdiscount au groupe Casino, en pleine restructuration. Ce rapprochement permettrait à l’enseigne de renforcer sa position sur son secteur d’activités, alors que sa situation financière s’est dégradée au premier semestre.

Depuis plusieurs mois, le groupe Casino est engagé dans une vaste restructuration de ses actifs pour éponger une dette colossale. Plusieurs enseignes ont déjà manifesté leurs intérêts pour la reprise d’activités du distributeur stéphanois à l’agonie. Parmi elles, Lidl, qui veut acquérir 600 magasins du groupe Casino. Intermarché aussi a manifesté de l’intérêt pour quelques murs.

Daniel Kretinsky a formé un consortium pour la reprise

Daniel Kretinsky, l’actionnaire majoritaire de Fnac Darty avec 25% du capital, souhaite également mettre la main sur Casino. Le milliardaire tchèque a déjà formé un duo de repreneurs avec Marc Ladreit de Lacharrière. Si le consortium parvenait à ses fins, Fnac Darty pourrait avaler Cdiscount, poids lourd du commerce électronique.

La filiale de Casino opère dans l’univers du high-tech, mais également dans celui de la maison, du loisir, de la mode et de l’alimentation. Quant à Fnac Darty, il est le leader de la distribution de produits électroniques, d’électroménagers et de biens culturels.

L’avis de l’autre actionnaire majorité, Ceconomy, comptera

Mais un tel rapprochement est-il réellement possible ? On note que les deux enseignes n’ont en commun que le high-tech et accessoirement le loisir. Aussi, leurs modèles économiques diffèrent. Mais tout dépendra de l’ambition des principaux actionnaires, dont Daniel Kretinsky et Ceconomy qui possèdent 24% des capitaux de Fnac Darty.

Le milliardaire tchèque veut justement racheter les parts du groupe allemand pour atteindre près de la moitié des capitaux et avoir plus de pouvoir. Malheureusement, le numéro 1 européen de la distribution de produits électroniques grand public n’aurait pas l’intention de lui céder ses actions.

Dans un contexte de fluctuation du cours en Bourse de Fnac Darty

La bonne nouvelle c’est que Casino est vendeur. Cela fait trois ans que le groupe stéphanois veut se séparer de sa filiale. Après avoir longtemps traîné des pieds, il ne voudrait pas cette fois rater la fenêtre de tir. Ainsi, le distributeur tricolore compte bien profiter de l’occasion avant que son cours ne dégringole complètement en Bourse. Pour Fnac Darty, dont la situation sur le marché de la Bourse connaît également des fluctuations, la reprise de Cdiscount pourrait représenter une bonne affaire, alors que le retailer dévisse du côté des résultats financiers.

Et de baisse des résultats financiers au premier semestre

Au premier semestre 2023, ses recettes se sont élevées à 3,34 milliards d’euros (-2,5 % sur un an). Son résultat opérationnel courant (ROC) a reculé de -35 millions d’euros. Le groupe explique ce repli par une baisse du pouvoir d’achat des ménages, des effets calendaires non favorables et les émeutes liées à la mort de Nahel.

Malgré tout, Fnac Darty reste optimiste pour le second trimestre. Il vise toujours un ROC de près de 200 millions d’euros en 2023. Les brokers ne sont pas aussi confiants au regard du contexte macroéconomique et des décisions du distributeur. Celui-ci veut céder à CTS Eventim 17% de ses actions dans sa filiale France Billet pour n’avoir plus qu’une participation minoritaire de 35%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.