LCM : Arnaud Lagardère publie enfin les comptes de sa holding

0
104
Arnaud Lagardère, dirigeant de Lagardère Capital & Management (LCM).

 

Alors qu’il refusait de le faire depuis plus de dix ans, Arnaud Lagardère vient enfin de publier les comptes de sa holding Lagardère Capital & Management (LCM), révèle le Capital ce jeudi 13 août 2020.

Une série de sanctions financières décisive

Depuis 2009, la holding personnelle d’Arnaud Lagardère, Lagardère Capital & Management (LCM) refuse de publier ses comptes. « Je ne vois pas pourquoi je devrais me mettre davantage à nu et publier mes comptes. D’autant que ceux qui réclament les comptes de LCM, comme Amber, ont des idées malveillantes », assurait le dirigeant, il y a trois mois dans les Echos. Or, cette publication reste une obligation légale. Le 16 octobre 2019, le tribunal de commerce de Paris, saisi par le fonds Amber Capital, avait d’ailleurs rappelé cette astreinte à Arnaud Lagardère, et lui avait ordonné de publier ses bilans sous peine d’une amende de 2.000 euros par jour. Arnaud Lagardère a tout de même continué à traîner les pieds et a même fait appel.

Début juillet 2020, le tribunal judiciaire de Paris l’a alors condamné à payer 60.000 euros aux fonds Amber Capital LLP et Amber Capital Italia pour non publication des comptes de la société Lagardère Capital & Management (LC&M). Cette somme représente la liquidation de l’astreinte fixée par le juge des référés du tribunal de commerce de Paris lors d’un précédent jugement. Le juge du Tribunal judiciaire de Paris a également condamné Arnaud Lagardère à payer 10.000 euros de dépens, et a fixé une nouvelle astreinte provisoire de 5.000 euros par jour de retard, pendant trois mois.

La valeur de la participation d’Arnaud Lagardère dépréciée

Des sanctions qui ont sans doute porté leur fruit. Selon le quotidien Capital, l’héritier de Jean-Luc Lagardère a enfin déposé ses comptes au greffe du tribunal de commerce ce jeudi. D’après les bilans, il supporte une lourde dette : 215 millions d’euros à fin 2019, dont 164 millions d’euros de prêt du Crédit agricole à rembourser d’ici le 29 janvier 2021. Aussi, les comptes de LCM indiquent que la valeur de la participation d’Arnaud Lagardère dans la holding (7%) a été dépréciée de 89 millions d’euros en 2019, pour tomber à 238 millions d’euros, soit une valorisation de 25 euros par action. Cette dépréciation plonge dans le rouge LCM, qui affiche donc une perte nette de 79 millions d’euros l’an dernier.

Enfin, Les bilans révèlent à quoi va servir l’argent de Bernard Arnault, qui doit prendre 26,7% du capital de LCM pour une centaine de millions d’euros. « Contrairement à ce qu’on pensait, cette somme ne va pas servir à rembourser le Crédit agricole. Elle va remonter dans la poche d’Arnaud Lagardère, via une distribution de dividendes de LCM. L’héritier de Jean-Luc Lagardère utilisera ensuite cet argent pour rembourser d’autres dettes, précisément l’argent qu’il doit à LCM », écrit le quotidien Capital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.