Boeing 777X : premier vol réussi !

0
143
Le Boeing 777X sur la piste de décollage, le samedi 25 janvier 2020.

 

Le nouveau long courrier de Boeing, le 777X, a effectué samedi son premier vol inaugural durant près de quatre heures, de Paine Airfield à Everett dans le nord-ouest des États-Unis. 

« Je serai toujours en train de voler s’ils m’avaient laissé faire »

Il était 10H09 heure locale, 19h09 heure de Paris, quand les roues du Boeing 777X se sont détachées de la piste avant que l’avion ne s’engouffre dans les nuages au-dessus de Paine Field, à quelque 50 kilomètres au nord de Seattle. « Oui ! Décollage du Boeing triple 7 X », s’est exclamé Josh Green, un membre de l’équipe de communication du constructeur aéronautique au moment du décollage du plus grand avion au monde.

Près de quatre heures plus tard, l’appareil, en livrée bleu et blanche et aux longues ailes dotées d’un énorme réacteur, atterissait à Everett. « Je serai toujours en train de voler s’ils m’avaient laissé faire », a lancé Van Chaney, l’un des deux pilotes à bord, exprimant ainsi tout le bonheur procuré par le Boeing 777X. Il dit avoir d’abord volé plein nord avant de mettre le cap vers l’est. Ensuite, il a fait des ellipses à un peu moins de 15.000 pieds d’altitude, soit environ 5.000 mètres. « Le 777X s’est magnifiquement comporté dans le ciel, et les essais effectués ont été très productifs. Je remercie toutes les équipes grâce auxquelles cette journée a été possible. Je suis impatient de prendre à nouveau place dans le cockpit de votre avion », a ajouté Van Chaney.

Le vol inaugural initialement prévu à l’été 2019

Ce vol inaugural marque le début de toute une batterie de tests en vol devant mener à la certification de l’appareil. L’avion fait maintenant l’objet de vérifications avant de reprendre les tests « dans les prochains jours ».

Le constructeur aéronautique américain a reçu les félicitations des compagnies aériennes mais aussi d’Airbus et des équipementiers français impliqués dans le programme 777X. Il s’agit notamment de Dassault Systèmes, Safran Nacelles, Ratier-Figeac, Figeac Aéro, Liebherr-Aerospace & Transportation, Latécoère, Mecachrome et Daher.

Prévu initialement à l’été 2019, le vol inaugural du 777X avait dû être repoussé en raison de problèmes avec le nouveau moteur GE9X, fabriqué par General Electric. Mais aussi en raison de difficultés avec les ailes et la validation des logiciels. L’avion a également rencontré des problèmes importants liés à la météo et surtout au vent.

Entre 410 et 442 millions de dollars le prix d’un 777X ?

Le 777X, qui peut transporter de 384 à 426 passagers, présente un carnet de commandes de 340 unités. Principalement de la part de sept grandes compagnies aériennes, dont Emirates, Lufthansa, Cathay Pacific, Singapore Airlines et Qatar Airways. Ce long-courrier est censé concurrencer l’A350 de l’avionneur européen Airbus.

Les premières livraisons ne sont pas attendues avant début 2021, au lieu de mi-2020 comme prévu initialement. Le temps de prolonger la période des vols d’essai et d’approfondir la procédure d’homologation. Le 777X devrait coûter entre 410 et 442 millions de dollars au prix catalogue, un montant très indicatif et souvent exagéré par rapport au prix réel payé par les clients.

David Calhoun à la manœuvre pour redorer l’image de Boeing

Ce vol inaugural intervient deux semaines après la nomination de David Calhoun au poste de PDG de Boeing. Le nouveau patron tente de rassurer à la fois les régulateurs, les salariés, les compagnies aériennes et le président Donald Trump sur le retour en force du constructeur. Il a notamment promis remettre bientôt en service le 737 MAX, l’avion vedette de Boeing cloué au sol depuis mars et la mort de 346 personnes dans deux accidents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.