Métro parisien : ALSTOM et Bombardier remportent un contrat près de 3 Mds € auprès de la RATP

0
38
Ile-de-France Mobilités et la RATP ont confié le renouvellement du matériel de huit lignes du métro parisien aux constructeurs ferroviaires français Alstom et canadien Bombardier

Île-de-France Mobilités (IDFM) et la RATP ont annoncé le vendredi 29 novembre une commande « historique » auprès d’un groupement associant à 50/50 les constructeurs ferroviaires Alstom et Bombardier pour renouveler le matériel de huit lignes du métro parisien. Ce contrat qui portera sur un maximum de 410 rames sera exécuté sur quinze ans pour 2,9 milliards d’euros.

4 rames d’ici à 2026 sur les lignes 3bis

Ile-de-France Mobilités et la RATP ont confié le renouvellement du matériel de huit lignes du métro parisien aux constructeurs ferroviaires français Alstom et canadien Bombardier, pour un coût total de 2,9 milliards d’euros. Ce contrat concerne le renouvellement, sur quinze ans à partir de 2024, du matériel roulant des lignes 3, 3bis, 7, 7bis, 8, 10, 12 et 13, ont précisé dans un communiqué commun l’autorité régionale des transports, qui finance cet achat, et la RATP, qui exploite le réseau métropolitain de la capitale.

La tranche ferme concerne, pour 658 millions d’euros, 44 rames qui circuleront d’ici à 2026 sur les lignes 3bis, 7bis et 10. Cette somme comprend les frais d’études et provisions pour aléas, les deux constructeurs évoquant un montant de 530 millions d’euros. La commande pourra être complétée par des levées d’options jusqu’à un total de 410 rames sur les 5 autres lignes (13, 12, 3, 8 et 7). La part respective d’Alstom et de Bombardier s’élève à environ 265 millions d’euros, soit 50% du total.

2300 personnes, dont 700 ingénieurs mobilisés

« Basées sur les solutions de métro fer d’Alstom et de Bombardier, les nouvelles rames bénéficieront des dernières avancées technologiques afin d’augmenter le confort, la disponibilité, l’accessibilité et l’information voyageurs, mais aussi d’en faciliter la maintenance », ont avancé les deux groupes dans un autre communiqué. Les nouvelles rames du métro seront éco-conçues (20% de matériaux recyclés pour leur production), permettant leur revalorisation en fin de vie à hauteur de 98%. Elles consommeront 20% d’énergie en moins que les rames actuellement en service (MF77) grâce notamment au freinage 100% électrique et à l’éclairage scénarisé 100% LED. Ces nouvelles rames permettront aussi de réduire de 15% les coûts de maintenance. Elles proposeront en outre des prises USB pour la recharge des appareils mobiles.

Le consortium se partagera la conception des éléments de ces rames « Made in France » avec 2300 personnes, dont 700 ingénieurs dans les deux sites de Valenciennes (Alstom) et Crespin (Bombardier).

Réactions des deux constructeurs

« Je suis honoré qu’Île-de-France Mobilités et la RATP aient choisi de nous faire confiance pour renouveler le confort de voyage sur les lignes historiques du métro parisien. Nous souhaitons ensemble faire de la région la vitrine mondiale des technologies de pointe portées par la filière ferroviaire française », a indiqué Jean-Baptiste Eyméoud, président d’Alstom en France. « L’expertise conjuguée de nos deux entreprises permet d’offrir à la RATP et à Île-de-France Mobilités un métro équipé des dernières technologies embarquées qui s’inscrit dans la modernité des transports de mass transit de demain », a déclaré de son côté Laurent Bouyer, président de Bombardier Transport France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.