Hydroma SA : la filiale de Petroma Inc amorce l’exploitation de l’hydrogène

0
75

Après la phase d’exploration, en grande partie achevée cet été, Petroma Inc va passer à l’exploitation de l’hydrogène naturel au Mali. Pour ce faire, la société d’Aliou Diallo a créé sa filiale Hydroma SA. Celle-ci devra produire de l’électricité propre à grande échelle pour satisfaire les besoins énergétiques du Mali et au-delà, celle de l’Afrique.

Une ressource renouvelable et non polluante

L’aventure a débuté dans les années 2000 quand l’entrepreneur malien, Aliou Diallo, demande un permis d’exploitation de l’hydrogène naturel, découvert dans le cercle de Kati au milieu des années 1980. A l’époque, la communauté scientifique était très sceptique quant à la possibilité d’exploiter ce gaz.

Mais l’homme d’affaires va se lancer dans son exploration, tête baissée, ayant flairé l’opportunité offerte par cette ressource. En 2010, Alain Prinzhofer, professeur affilié à l’Institut de physique du globe de Paris et à l’université de Paris VII, directeur scientifique de GEO4U, a confirmé l’existence d’importants gisements d’hydrogène naturel dans le cercle de Kati. Il établit une cartographie précise de la zone, qui cache au moins cinq réservoirs superposés et peu profonds (de 100 à 1.700m) s’étendant sur 20 kilomètres de large.

Petroma Inc a réalisé des forages et identifié 22 puits positifs. L’entreprise a ensuite installé une unité pilote à Bourakébougou, en 2012, pour produire de l’électricité verte à partir de l’hydrogène naturel. Cette ressource est renouvelable, ne rejette aucun gaz à effet de serre lors de son exploitation (il n’en sort que de l’eau), en plus d’offrir un coût de production très bas, contrairement à l’hydrogène industriel. Après sept années d’exploration et de production à petite échelle, Petroma Inc a décidé de passer à la vitesse supérieure.

Hydroma SA va développer la stratégie de Petroma Inc

En juillet 2019, Aliou Boubacar Diallo annonce dans un communiqué avoir cédé ses parts (55%) dans Wassoul’Or, sa société de production d’or, à de nouveaux actionnaires. La transaction est estimée à plus de 200 millions de dollars, environ 130 milliards de Francs CFA. Avec cette importante cession, le milliardaire malien veut se consacrer uniquement à son projet d’énergie propre et renouvelable. Il créé donc la filiale de Petroma Inc, Hydroma SA. Celle-ci doit amorcer la seconde phase de l’aventure, à savoir l’exploitation de l’hydrogène naturel à l’échelle industrielle.

Aliou Boubacar Diallo souhaite produire en grande quantité de l’électricité propre qu’il revendrait à prix abordable aux populations maliennes dans un premier temps. De quoi réduire la fracture énergétique du pays, propre aux inégalités rencontrées dans les régions du Sahel. Hydroma SA projette de combiner l’hydrogène naturel avec l’énergie solaire pour la production d’électricité à grande échelle afin de servir les industries et les foyers locaux ou encore réaliser la première voie ferrée de trains électriques et à hydrogène d’Afrique. « L’exploitation future de l’hydrogène naturel du Mali ouvre la voie à une Afrique en pointe dans les technologies de demain », s’est enthousiasmé le promoteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.