«Colis à récupérer» : la Gendarmerie alerte sur une nouvelle arnaque par SMS

0
193
Un gendarme devant son ordinateur

 

La Gendarmerie alerte sur une nouvelle arnaque par SMS : le « colis à récupérer », si l’on peut l’appeler ainsi. De quoi s’agit-il ? Des SMS, avec l’entête de la Poste, sont envoyés aux particuliers pour leur demander de payer 1,95 euros afin de récupérer un colis et éviter des frais de dédouanement. Mais ils ne recevront jamais rien.

Attention aux faux messages de la Poste !

Après l’arnaque à l’irlandaise sur les aires d’autoroute et le car-jacking à la bouteille d’eau, entre autres arnaques, place au faux SMS de la Poste. Depuis plusieurs jours, des particuliers reçoivent des messages leur demandant de payer 1,95 euros afin de récupérer un colis et éviter des frais de dédouanement. « Vous devez payer 1.95€ TVA pour votre colis, payer en ligne et éviter les frais de dédouanement (15€) », conseille plus exactement le SMS. Le message est suivi d’un lien qui redirige l’utilisateur vers une nouvelle page pour s’acquitter de la somme.

La gendarmerie demande à toute personne recevant ce message de « ne pas cliquer sur le lien » et de « ne pas renseigner ses coordonnées », même les plus élémentaires comme les nom et prénoms, le numéro de téléphone et l’adresse. Elle recommande en outre de dénoncer la manœuvre sur les sites dédiés, dont la plateforme de lutte contre les spams vocaux et SMS et le site de signalement du gouvernement.

Plus d’une vingtaine d’appels d’usagers dénonçant ce SMS

Pour l’instant, seul le département de La Bassée (Nord) est touché par cette arnaque. La douane française indique que son « centre d’information a reçu depuis vendredi plus d’une vingtaine d’appels d’usagers dénonçant ce SMS, envoyés après une commande effectuée sur Internet ». Tout en appelant à plus de vigilance de la part des particuliers, la douane précise que les « frais de dédouanement » mentionnés dans le SMS englobent, selon l’envoi effectué, « la TVA, les droits de douane, mais aussi les frais de télétransporteurs ». Elle ajoute que « contrairement à ce qui est indiqué dans le SMS, le paiement de la TVA n’exonère jamais du paiement des frais de dédouanement ».

Impossible de remonter à l’escroc

Cette arnaque par SMS est ce qu’on appelle du « phishing », ou « hameçonnage ». Cette tromperie consiste à demander au destinataire de fournir ses données personnelles après avoir cliqué sur un lien disponible dans le message. Soit il est redirigé vers un site monté de toutes pièces, mais qui ressemble à un site officiel, soit vers une page lambda qui demande le téléchargement d’une application, qui n’est qu’un cheval de Troie.

Avec de telle arnaque, il est impossible de remonter jusqu’à l’adresse du serveur où le site web est hébergé. Ce site peut être loué sous un faux nom ou se trouver dans un pays où la police ne collabore pas avec les services français. Dès lors, la seule solution est de bloquer la page en France et rester vigilant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.