Dette : Rallye, la maison mère de Casino, placée sous procédure de sauvegarde

0
158
Une enseigne du Groupe Casino

 

Rallye, la  maison mère de Casino, a été placé ce jeudi sous procédure de sauvegarde par tribunal de commerce de Paris. Cette action vise à suspendre le remboursement de sa dette et de la négocier avec ses créanciers. Cette dette atteignait 2,9 milliards d’euros à la fin de 2018.

L’ensemble de la cascade de holdings du groupe de Jean-Charles Naouri concerné

Le groupe Rallye, qui détient en grande partie Casino, a annoncé jeudi avoir été placé sous la protection du tribunal de commerce de Paris afin de suspendre le remboursement de sa dette et de la négocier avec ses créanciers. Outre Rallye, la procédure de sauvegarde concerne l’ensemble de la cascade de holdings du groupe de Jean-Charles Naouri, c’est-à-dire ses sociétés mères Foncière Euris, Finatis et Euris, ainsi que ses filiales Cobivia et HMB. En revanche, ses filiales opérationnelles, les distributeurs Casino et Go Sport, ne sont pas concernées.

La procédure de sauvegarde était la seule option qui s’offrait à Rallye puisque sa dette nette atteignait 2,9 milliards d’euros à la fin de 2018 et celle de Foncière Euris, Finatis et Euris respectivement 180, 104 et 112 millions d’euros. « Dans un contexte persistant d’attaques spéculatives et massives dont les titres du groupe font l’objet, les sociétés en sauvegarde entendent assurer dans le cadre de ces procédures l’intégrité du groupe et consolider leur situation financière dans un environnement stabilisé », a indiqué Rallye dans un communiqué ce jeudi.

Deux nouvelles nominations pour conduire à bien la procédure

La protection de Rallye s’étalera sur une période de six mois renouvelable deux fois. Elle permettra à Rallye de suspendre le service de sa dette obligataire et bancaire et de négocier avec ses créanciers. Deux administrateurs judiciaires ont été nommés pour conduire cette opération délicate. Il s’agit de Frédéric Abitbol et Hélène Bourbouloux, connue pour avoir notamment restructuré la dette de Vivarte.

Les deux options qui s’offrent à Rallye

A l’issue de la procédure de sauvegarde, Rallye aura la possibilité, soit de renégocier les conditions de ses prêts, soit de convertir une partie de la dette en capital. Cette option faire perdre le contrôle de son groupe à Jean-Charles Naouri.

Quant à la filiale Casino, elle fait également face à une importante dette. Celle-ci s’est réduite d’un milliard d’euros en 2018, à 2,7 milliards grâce à des cessions.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.