Aéronautique : Airbus prêt à revoir ses prix à la baisse à cause de Boeing

0
85
Un Airbus A380 dans le ciel de Paris

 

Airbus envisage une souplesse dans la vente de ses best-sellers pour contrer la concurrence de Boeing, qui veut lancer un nouvel avion de milieu de gamme. Cet appareil se situera entre les long-courriers et les monocouloirs. Un segment que le constructeur européen entend défendre, en cassant les prix.

Boeing donne le ton

Boeing a annoncé récemment son intention de lancer un nouvel avion de milieu de gamme d’une capacité de 220 à 279 places. L’appareil se situera entre les long-courriers Airbus A330 et Boeing 787 et les monocouloirs A320/321 et 737. Boeing affirme que son probable nouvel avion sera bien meilleur que les modèles Airbus. Il précise en outre qu’il pourrait étudier un juste prix, conformément au souhait des compagnies aériennes.

Logiquement, cette ambition du concurrent américain n’enchante guère Airbus, qui se dit prêt au sacrifice suprême afin de garder la main sur ce segment.

Airbus veut mettre Boeing K.O, sur les prix

Ce mardi, le constructeur européen a indiqué qu’il entend défendre sa place sur cette gamme grâce à ses trésors que sont l’A330neo et l’A321neo, deux modèles qui allient nouveaux moteurs et anciens fuselages. Selon Christian Scherer, le directeur commercial d’Airbus, qui s’adressait ce matin à la presse au siège du groupe à Toulouse, « Ces programmes sont si matures qu’ils permettent à Airbus une souplesse dans les prix pour s’adapter dans ce segment du marché ». Ainsi, Boeing devrait écraser toute concurrence. Mais si celle-ci est féroce, il va falloir sortir la grande artillerie. Christian Scherer, lui, préfère le jargon de la boxe à celui de l’armée. Il affirme donc que s’il le faut, le constructeur aéronautique européen adoptera « une approche crochet du gauche, crochet du droit », pour mettre l’américain Boeing K.O, si l’épisode du crash d’Ethiopian Airlines peine à le faire.

Christian Scherer ne s’arrête là, il va même se moquer du 777X de Boeing (le plus grand biréacteur du monde) qu’il qualifiera de « Hummer remotorisé » plombé par son excès de poids. Pourtant, le concurrent américain assure que son avion est le plus performant actuellement, siège par siège.

« Le marché reste très positif »

En outre, le directeur commercial d’Airbus s’est montré optimiste face aux inquiétudes sur une baisse des activités du secteur aéronautique après une décennie de croissance. « Le marché reste très positif », a-t-il déclaré, tout confiant. Si Airbus peut amortir cette fin de haut de cycle, il doit toutefois craindre les conséquences de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats Unis.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.