Banque : Rothschild & Co déclare un dividende en hausse de 10% en 2018

0
133
Gratte ciel

Dans un communiqué publié ce mardi, à l’occasion de la présentation des résultats annuels, la banque Rothschild & Co a déclaré un dividende en hausse de 10% en 2018.  Son président exécutif, Alexandre de Rothschild se félicite d’une « année particulièrement vigoureuse » grâce notamment au « métier de Banque privée et gestion d’actifs »

Rothschild & Co déclare un dividende en hausse

« 2018 aura été une année particulièrement vigoureuse avec d’excellentes performances pour l’ensemble du Groupe, confortant notre stratégie de création de synergies entre nos trois métiers. » a indiqué Alexandre de Rothschild, président exécutif de Rothschild & Co, dans un communiqué publié ce mardi 12 mars 2019, à l’occasion de la présentation des résultats annules du groupe franco-britannique.

En 2018, les revenus de la banque privée et d’affaires étaient en hausse de 3% à 1 976 millions d’euros contre 1 910 millions d’euros en 2017. En terme de résultat net, hors éléments exceptionnels, la part du groupe s’élève à 303 millions d’euros, soit une hausse de 23% par rapport à 2017 (247 millions d’euros) ; éléments exceptionnels y compris, cette part revient à 286 millions d’euros, une augmentation de 21% comparé à l’exercice 2017 (236 millions d’euros).

Quant au bénéfice par action (BPA) hors éléments exceptionnels, il s’établit à 4,10 euros, en hausse de 23% (2017 : 3,33 euros) et BPA y compris éléments exceptionnels, à 3,88 euros, en hausse de 22% (2017 : 3,18 euros). Par ailleurs, le groupe note un impact négatif de la variation des taux de change de 26 millions d’euros sur les revenus, limité à 3 millions d’euros sur le résultat net. En outre, le dividende se fixe à 0,79 euro par action, en hausse de 10%.

La croissance des revenus du métier de conseil financier

Pour Alexandre de Rothschild cette année exceptionnelle est en partie due à un « modèle du métier de Conseil financier, fondé sur le développement de relations de long terme avec les clients ». Il note avec satisfaction que « Les revenus et profits, qui progressent pour la sixième année consécutive, ont atteint en 2018, un niveau historique, permettant d’afficher une rentabilité substantielle pour le Groupe » qui conserve ainsi son « premier rang mondial dans le Conseil en fusions-acquisitions par le nombre d’opérations » a révélé le président exécutif de la banque franco-britannique. Enfin, tout en se félicitant de l’augmentation des revenus du métier de Banque privée et gestion d’actifs, il annoncé que le marché américain constitue désormais l’axe de croissance majeur de son groupe, au regard des importantes opportunités dont il recèle.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.