Deezer, nouvelle licorne française

0
130

La plateforme de musique à la demande est entrée il y a quelques semaines dans le cercle très fermé des licornes françaises, grâce à une levée de fonds de 160 millions d’euros. 

Des chiffres incroyables

La plate-forme française de musique en ligne a réalisé une levée de fonds de 160 millions d’euros, la valorisant à plus de 1 milliard d’euros. L’opération lui permettra notamment de se développer au Moyen-Orient. De fait, la jeune start-up, devenue entreprise, prend son envol pour rejoindre le club restreint des licornes françaises. À ses côtés se trouvent déjà Vente-Privée, Criteo et Blablacar. Pour information, la valorisation de Vente-Privée est de 2,6 milliards d’euros. La valorisation dépasse donc désormais le milliard d’euros. L’opération est lancée dans le but de « financer l’accélération du développement » de la plate-forme. Le directeur général de l’entreprise, Hans-Holger Albrecht, cité dans le communiqué, indique en outre que la levée de fonds va permettre « renforcer nos positions dans des territoires clés » mais aussi de se développer sur des « marchés en pleine expansion ».

Les licornes : un grand honneur

« Ce terme qui fleure bon la génération internet et la Silicon Valley est apparu la première fois en 2013 sous la plume de Aileen Lee. Cet analyste américain, qui est également le créateur d’un fonds d’investissement, a décidé de regrouper sous l’appellation « unicorn » – licorne en anglais – les entreprises présentant une certains nombre de caractéristiques communes. A savoir : être installée sur le sol américain, être spécialisée dans les nouvelles technologies, avoir moins de dix années d’existence et être valorisé plus d’un milliard de dollars avant même d’être cotée en Bourse », expliquait en 2015, Europe1.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here