Digitalisation : ces métiers qui sont voués à disparaitre

0
84

Depuis plusieurs années, la digitalisation et les nouvelles innovations ont insufflé une nouvelle dynamique dans la vie de millions de personnes. En effet, tout semble si simple et désormais à portée de main. 

La digitalisation au service de la société ?

Selon une enquête rondement menée par l’Institut Sapiens, duquel le chef d’entreprise Laurent Alexandre fait partie, en France, plus de 2 millions d’emplois sont menacés par la digitalisation et la robotisation de l’économie.

La vague digitale et technologique « qui engloutira de nombreux emplois risque d’être socialement néfaste si elle n’est pas anticipée. Ne pas prévoir les métiers qui vont disparaître, c’est risquer une aggravation du taux de chômage et donc un déséquilibre critique de nos comptes sociaux » d’après le rapport. Ce dernier cible précisément cinq métiers, faisant l’objet d’une forte « probabilité de voir leur emploi disparaître dans les prochaines années ». Les voici :

  • les employés de banque et d’assurance
  • les secrétaires de direction
  • les ouvriers non qualifiés de la manutention
  • les comptables
  • les caissiers et employés libre service.

Quand la digitalisation et le chômage ne font pas bon ménage …

Alors que l’avènement du digital a révolutionné notre manière de vivre, cette nouvelle ère semble être, selon les dires et différentes enquêtes, une fin en soit… En effet, la France est déjà fortement touchée par le chômage. Même si les chiffres ont légèrement été revus à la baisse, les demandeurs d’emplois restent tout de même très nombreux. Ainsi, les principaux concernés ne peuvent que s’inquiéter lorsqu’une étude tout ce qu’il y a de plus sérieux, annonce que plus de deux millions d’emplois sont emmenés à disparaître.

A la fin de l’année 2017, Pôle Emploi dénombrait 6 278 000 personnes inscrits auprès de ses services en France métropolitaine. La part des chômeurs de longue durée (inscrits à Pôle Emploi depuis 1 an ou plus) avait légèrement augmenté : 45 ,1 % fin 2017 soit un point de plus que fin 2016.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here