Allemagne : Tesla ciblé par un groupe d’extrême gauche

0
303
Une voiture Tesla.
Photo de Tesla Fans Schweiz sur Unsplash

L’usine Tesla d’Allemagne, située dans la banlieue de Berlin, a été la cible d’une attaque mardi. Un groupe d’extrême gauche a incendié un pylône électrique à proximité, provoquant une panne de courant sur le site et dans tout le quartier environnant. La police judiciaire a ouvert une enquête pour « incendie criminel ». 

En janvier dernier, l’usine Tesla d’Allemagne, l’unique en Europe, avait dû interrompre sa production pendant deux semaines à cause du conflit en mer Rouge. Cette semaine, elle met à nouveau une pause dans ses activités, pour une toute autre raison.

L’électricité rétablie vers la fin de la matinée sur le site de Tesla

En effet, un incendie s’est déclenché aux premières heures ce mardi sur un pylône à haute tension à proximité de l’usine, situé près de Berlin. Cet incident a provoqué une panne de courant sur le site et l’entreprise a dû évacuer ses employés. La fourniture d’électricité a également été interrompue dans le secteur. Alerté, le gestionnaire du réseau, Edis, a pu réparer les dégâts pour rétablir l’électricité vers la fin de la matinée. Mais Tesla ne s’attend pas à un redémarrage rapide de la production.

Des militants écologistes accusés à tort

Après consultation, la police judiciaire a ouvert une enquête pour « suspicion d’incendie criminel ». Les premiers soupçons se sont portés sur les militants écologistes. Et pour cause, ces activistes manifestent autour de l’usine depuis plusieurs jours. Une centaine d’entre eux occupent même une partie de la forêt domaniale du Brandebourg à proximité. L’entreprise d’Elon Musk souhaite défricher cette parcelle pour agrandir son site.

Ils s’opposaient au projet de Tesla

Tesla envisage notamment d’y construire des espaces supplémentaires pour la logistique. Par exemple une station de train et des entrepôts. Une majorité d’habitants de la commune proche de Grünheide a voté, le 20 février dernier, contre l’abattage des arbres de cette forêt. Si cette action citoyenne n’est pas contraignant légalement, elle met la pression sur le géant américain des véhicules électriques.

Un groupouscule d’extrême gauche revendique l’attaque

Mais les militants écologistes n’avaient finalement rien à voir avec cet incendie criminel. En effet, un groupuscule allemand d’extrême gauche a revendiqué, quelques heures plus tard, le sabotage de l’infrastructure électrique. Baptisé Vulkan Gruppe, cette organisation affirme sur le site Indymedia qu’elle s’est fixée pour « objectif de réaliser le plus grand black-out possible de la gigafactory de Tesla ».

Le groupe dénonce des conditions d’exploitation extrêmes

Vulkan Gruppe accuse le fabricant outre-Atlantique de « manger de la terre, des ressources, des hommes, de la main d’œuvre » pour cracher par semaine 6.000 SUV et monster trucks, des « machines à tuer ». Il dénonce aussi des conditions d’exploitation extrêmes » et la contamination des eaux souterraines. L’incendie de l’usine de mardi ne serait pas son premier forfait.

Un acte similaire déjà posé en 2021 sur le même site de Tesla

En 2021, le groupuscule d’extrême gauche était déjà soupçonné d’avoir commis un incendie criminel sur l’alimentation électrique du chantier de construction Tesla. À l’époque, il accusait le constructeur de n’avoir aucun objectif écologique et social. Après avoir eu connaissance du sabotage, la ministre fédérale de l’Intérieur, Nancy Faeser, a évoqué « une attaque contre les infrastructures énergétiques critiques » et contre la population.

Elon Musk furieux contre Vulkan Gruppe

Elon Musk, le patron de Tesla, a lui exprimé sa colère sur Portal. Il a qualifié d’« extrêmement stupide » le fait « d’arrêter la production de véhicules électriques au lieu de véhicules à combustibles fossile ». Pour bien se faire entendre des militants d’extrême gauche Vulkan Gruppe, il a écrit son texte en allemand. Rappelons que la Gigafactory de Berlin emploie environ 10 000 personnes. Elle souhaite passer à 22 500 salariés et doubler sa production annuelle pour atteindre un million de voitures par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.