Les bonnes recettes de McDonald’s

0
635

Le géant de la restauration rapide a terminé l’année 2022 sur une note encourageante au plan financier, profitant d’une tendance favorable pour les acteurs du secteur en général. À la différence que le groupe de Chicago jouit en plus du caractère beaucoup plus abordable de ses prix.

Les consommateurs aiment toujours autant aller au McDo. C’est en tout cas ce que révèlent les données publiées mardi 31 janvier 2023 dans le cadre du quatrième trimestre de l’année écoulée. Elles témoignent en effet globalement d’un résultat financier au-delà des attentes.

C’est le cas notamment des ventes mondiales des magasins comparables, principal baromètre de mesure la situation dans le secteur du fastfood, en hausse de 12,6 % par rapport à l’estimation moyenne de 8,6 % des analystes.

Ce résultat est la conséquence d’une flambée de la fréquentation dans la quasi-totalité des principaux marchés de McDonald’s à travers le monde, à l’exception de la Chine où l’activité était au ralenti à cause des restrictions sanitaires.

Prix abordables

Les ventes de l’entreprise ont ainsi connu une augmentation en France, au Royaume-Uni, au Japon, au Brésil et en Allemagne pour ne citer que ces quelques pays, malgré une conjoncture économique marquée par la récession, surtout en Europe.

La tendance a été on ne peut plus prononcée aux États-Unis, le principal marché du groupe, avec une hausse de près de 30% des fréquentations au quatrième trimestre de 2022 comparé à cette période de l’année précédente.

McDonald’s a pourtant dû faire monter ses prix face afin de mieux répartir les marges bénéficiaires face à la hausse généralisée des coûts sur le marché. Même dans ce cas, ses menus restaient plus abordables que ceux de nombre de ses concurrents.

hausse continue

En témoigne le Big Mac, du nom de son célèbre hamburger, vendu 5,39 dollars à New York. Soit un tarif moins cher qu’un « Venti Cappuccino » chez la spécialiste des cafés Starbucks dans la même ville, selon les constatations de Reuters.

Des prix aussi compétitifs semblent avoir séduit plus d’un, particulièrement les consommateurs à faible revenu, ainsi que l’a laissé entendre le directeur financier de la chaîne de restauration Ian Borden, en octobre dernier.r

À cela s’ajoutent les créneaux promotionnels régulièrement organisés par la société au bénéfice de la clientèle. Autant de facteurs expliquant la hausse de 5% de son trafic sur l’ensemble de l’année dernière. Le groupe devra néanmoins faire à nouveau face à l’inflation au cours des prochains mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.