À quoi ressemble l’achat en magasin par visio ?

0
311

La pandémie du Covid et ses restrictions ont fait émerger de nouveaux services commerciaux. Parmi eux, la possibilité de faire ses courses dans une enseigne de grande distribution par visio. Mais qu’en est-il réellement ?

Faire ses courses sans se déplacer. Pas sur le site d’Amazon, mais dans un magasin proprement dit. Ce n’est plus un simple concept aujourd’hui, mais une réelle expérience que plusieurs enseignes en France se proposent d’offrir aux clients. À l’image des Galeries Lafayette, de la Fnac-Darty ou du Printemps. En cette période des fêtes de fin d’année, la trouvaille n’en est que plus belle. Entre promesses de gain de temps et nécessaires restrictions des déplacements dans ce contexte de Covid, l’idée ne manque pas d’attraits.

Disposer d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone connecté à internet est un préalable pour la visio-shopping. Une fois en ligne avec l’agent en magasin, ce dernier enregistre la liste de vos courses et s’en occupe en parcourant à votre place, les rayons un par un. Pendant ce temps, le client est prié d’attendre que l’agent commercial revienne lui présenter les articles commandés.

Pas si simple finalement

Le processus paraît assez fluide présenté ainsi. Mais la réalité n’est pas aussi simple, à en croire les premières expériences réalisées par les services du Figaro. Le journal indique notamment qu’il peut s’étaler un temps terriblement long entre l’appel à un vendeur et la réponse effective de ce dernier. Étant certainement affectés à autre chose, les agents en magasins ne sont pas toujours disponibles au premier coup de fil. D’où la nécessité de prendre rendez-vous dans un premier temps. Autant se rendre en magasin en personne aux heures de moindre affluence dans ce cas, non ?

Une fois la commande passée, la phase de présentation des produits désirés, par ailleurs soumise aux aléas d’internet, ne se déroule pas toujours sans accroc. Car aussi performant soit la tablette ou le smartphone utilisé, la réalité virtuelle peut être sujette à certaines approximations. Sans oublier la possibilité pour le vendeur de se tromper d’article.

Service perfectible

En somme, l’achat par visio reste encore assez perfectible. En dehors de la phase conseil d’une performance irréprochable selon l’évaluation du Figaro. Les vendeurs très bien outillés répondent à toutes les préoccupations des clients, témoigne le quotidien français.

Il n’est pas étonnant que la Fnac-Darty ait mobilisé autant de ressources. 1 500 vendeurs auraient été formés à répondre aux clients en ligne depuis le premier confinement en France, selon Les Échos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.