France : l’alcool a été très demandé durant le troisième confinement

0
79

Les ventes de boisson alcoolisée ont connu une hausse spectaculaire ces dernières semaines, profitant notamment du besoin de décompresser des Français face à une énième restriction sanitaire. Reste à savoir si la tendance va se poursuivre au niveau des bars et restaurants à l’heure d’un nouveau déconfinement.

Les Français n’y sont pas allés de main morte avec la bouteille durant ce dernier mois. Face à un nouveau confinement décrété fin mars – le troisième depuis le début de la pandémie –, le besoin de desserrer l’étau n’a jamais été aussi prégnant. Et la population s’est manifestement rabattue sur l’alcool pour la circonstance. Ainsi que le révèle le cabinet IRI dans sa nouvelle étude. On y note en effet que les boissons alcoolisées dans l’ensemble ont connu une hausse des ventes dans les grandes surfaces, un des commerces ouverts ces dernières semaines. Des hausses bien plus importantes que lors du confinement de la même période il y a un an. C’est le cas notamment : des bières et cidres en hausse de 23% ; des bières dites blondes en hausse de 20% et des champagnes et autres spiritueux dont la vente a flambé de 24% en l’espace d’une année.

Effet d’aubaine

Ces chiffres sont d’autant plus spectaculaires qu’ils dépassent pour certains produits, le niveau des ventes pré-pandémie. Avec un chiffre d’affaires qui progresse de 28,6% s’agissant de la vente des bières en deux ans.

De tels résultats peuvent paraître surprenants au regard du contexte sanitaire toujours aussi pesant. Emily Mayer, directrice business insight chez IRI l’explique par un ensemble de faisceaux d’opportunités dont les Français n’ont pas hésité à profiter. Il s’agit notamment de la souplesse des dernières mesures restrictives comparées aux précédents et de la période de Pâques à laquelle sont tombées lesdites mesures. Emily Mayer relève également que les besoins n’étaient plus les mêmes au moment du troisième confinement. Alors que les rayons alimentation étaient pris d’assaut en 2020, les consommateurs se sont davantage dirigés vers l’alcool ces dernières semaines, encouragés par la fermeture des bars.

La tendance va-t-elle se généraliser ?

Ces enseignes vont finalement être autorisés à rouvrir les prochains jours après plus de six mois de quasi-inactivité. Cela commence le 19 mai pour les bars et restaurants disposant des terrasses. Vont-ils profiter de cette tendance de hausse des consommations des boissons alcoolisées ? TheFork, plateforme de la réservation en ligne indique dans une étude qu’un Français sur deux projette en tout cas de se rendre au restaurant dès l’ouverture des vannes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.