Impôts à la source : pourquoi le montant « net à payer » en septembre a baissé par rapport à août ?

0
89
Un homme sur un ordinateur.

 

Le montant « net à payer » indiqué sur votre fiche de paie a baissé ce mois-ci par rapport à août. Il ne s’agit pas d’une erreur mais des conséquences du taux de prélèvement à la source.

L’administration fiscale a réestimé le taux d’imposition à la source

En septembre, certains contribuables ont constaté que le montant « net à payer » indiqué sur leur fiche de paie a baissé par rapport à août. Cela s’explique par l’évolution du taux de prélèvement à la source. En effet, suite à la déclaration des revenus au printemps, l’administration fiscale a réestimé le taux d’imposition à la source. Ce nouveau taux, transmis courant août à l’employeur, s’applique aux revenus à compter du mois de septembre. Il devra donc figurer sur le prochain bulletin de paie.

Ainsi, si les revenus ont baissé en 2019 par rapport à 2018, le fisc a logiquement abaissé le taux : la somme versée par l’employeur est donc plus élevée ce mois-ci qu’en août. A l’inverse, si les revenus ont progressé en 2019, le taux d’impôt à la source augmente. Par conséquent, l’acompte déduit du salaire de septembre est plus important que le mois dernier. Résultat : le salaire net versé par l’employeur est plus faible qu’en août. Ce calcul concerne autant les salariés du privé que les employés de la fonction publique ou encore pour les retraités.

9,6 millions de foyers fiscaux ont un montant à payer cet automne

Le 25 septembre, l’administration fiscale s’est aussi servie sur le compte bancaire des contribuables redevables d’un solde d’impôt sur le revenu au titre de l’année passée. De nombreux contribuables ont dû s’en rendre compte à la lecture de leur avis d’impôt sur le revenu l’été dernier : ils sont (encore) redevables de l’impôt au titre de l’année 2019. A l’été, l’administration fiscale a établi que 9,6 millions de foyers fiscaux ont un montant à payer cet automne.

Si vous avez un reste à payer d’impôt, l’information figure sur l’avis d’imposition reçu à la fin de l’été. Sont concernés ceux qui n’ont pas payé assez d’impôts en 2019, ceux qui ont bénéficié d’une avance de réduction ou crédit d’impôt trop importante en janvier 2020 ou encore ceux qui n’ont pas modifié leur taux de prélèvement à la source en 2020 suite à une hausse de leurs revenus. Le montant restant dû a été prélevé en une fois le vendredi 25 septembre sur le compte bancaire dont les coordonnées ont été communiquées au fisc. Si la somme à régler est supérieure à ce montant, le prélèvement aura lieu en quatre fois les 25 septembre, 25 octobre, 25 novembre et 25 décembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.