Entreprises : après le confinement physique, le confinement psychologique ?

0
192
Chefing confinement

Suite à la crise sanitaire induite par le coronavirus, les entreprises n’ayant pas cessé leur activité se sont presque toutes retrouvées dans l’obligation de mettre en place des systèmes de télétravail. Face à cette situation inédite pour de nombreux travailleurs, le retour au travail en présentiel peut s’avérer compliqué. En effet, le confinement a fortement réduit les échanges sociaux entre salariés et cela risque de les impacter négativement d’un point de vue psychologique. Ainsi, suite à cette crise et ce télétravail forcé44% des Français se décrivent en état de détresse psychologique. Face à cette situation, les entreprises se doivent donc d’agir afin de redonner le sourire à leurs salariés.

Retrouver une croissance et des salariés heureux

Pour les chefs d’entreprise, cette sortie de crise annonce d’ores-et-déjà un double enjeu décisif. Ainsi, en plus de retrouver une stabilité économique et de devoir relancer les activités, les sociétés devront également intégrer le bonheur de leurs employés et collaborateurs au centre de leurs préoccupations.

Bien que ces deux objectifs puissent sembler « opposés » d’un point de vue purement rationnel et économique, ils vont pourtant de pair. En effet, le bonheur et le bien-être de ses salariés est intimement lié à la productivité des salariés. De fait, il est impératif pour les chefs d’entreprise et les managers de mettre en place des solutions adaptées qui permettront à leurs salariés de retrouver rapidement le sourire. Si rien n’est fait, l’ambiance au travail risque de se dégrader et les salariés finiront par se refermer sur eux-mêmes. Ils risquent alors de tomber dans le redouté rythme du « métro-boulot-dodo ».

Pour éviter la descente aux enfers psychologique de ses salariés, il faut répondre avec des mesures fortes. Ainsi, plus que de rassurer ses salariés, il faut leur permettre de renouer des liens avec leurs collaborateurs…

Chefing, la solution pour reprendre le travail avec le sourire

Face à cette perte de repère au sein de l’entreprise causée par le confinement et le télétravail, chaque salarié doit se réapproprier la culture d’entreprise. Pour ce faire, Théobald de Bentzmann, le fondateur de Chefing, propose aux managers de mettre en place des événements festifs dans le but d’engager (ou de ré-engager) ses collègues dans la vie de l’entreprise.

À travers des soirées et des ateliers, Théobald de Bentzmann, souhaite replacer l’humain au cœur de l’entreprise et recréer du lien social. Ces événements doivent permettre, dans la mesure du respect des règles de distanciation sociale, d’anticiper un « retour à la normale » dans le rythme de travail de ses employés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.