Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné par la Justice

0
329

Cette semaine était peut-être le dernier volet de l’affaire Cahuzac. L’ancien ministre a été condamné à quatre ans de prison dont deux fermes pour fraude fiscale. Malgré tout, Jérôme Cahuzac espère éviter la prison grâce à un aménagement de peine.

L’affaire Cahuzac

En 2012, l’affaire Cahuzac est révélée au grand public par Médiapart. Le pure-player dévoile que Jérôme Cahuzac, alors ministre du Budget, posséderait des fonds non déclarés, disséminés sur un compte en Suisse et à Singapour. Pendant de longs mois, le ministre clame son innocence, et ce même devant l’Assemblé nationale.

Fort de plusieurs soutiens comme celui de l’ancien président François Hollande, Jérôme Cahuzac ne sera débouté qu’en mars 2013, après avoir reconnu les faits.

L’ancien président de la République condamne l’ancien ministre

De son côté, François Hollande n’a pas caché sa satisfaction à l’égard de la peine prononcée. “La sanction prononcée par la justice est exemplaire”, a-t-il déclaré. Le comportement de l’ancien ministre a été “grave parce qu’il y a eu mensonges, mensonge à mon égard, mensonge à l’égard de la représentation nationale, grave parce qu’il s’agissait d’un homme public qui devait être exemplaire”.

Alors que les deux hommes se sont côtoyés pendant plusieurs années, François Hollande a du mal à cacher sa peine. “C’est extrêmement douloureux de voir un homme qui avait des compétences, sans doute beaucoup de talent et qui mentait effrontément”. Jérôme Cahuzac “devait donc subir les foudres de la justice et être écarté”, a-t-il ajouté.

Alors que la Justice a prononcé quatre ans de prison dont deux fermes à l’encontre de Jérôme Cahuzac, ce dernier pourrait bien ne jamais mettre les pieds en maison d’arrêt. En effet, sa peine pourrait être allégée et aménagée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.