Grande distribution : pourquoi Mere est-elle introuvable en France ?

0
380

L’entreprise russe qui s’est promis de déferler sur l’Europe n’est toujours pas présente dans l’Hexagone plusieurs mois après la date annoncée. Et les rares démarches entreprises pour s’y installer sont au point mort.

Elle était annoncée avec plein de promesses, notamment à l’endroit de sa future clientèle, comptant sur des prix bien deçà du marché. Mais depuis, c’est moins la déception que l’inquiétude qui prime en France au sujet de Mere. L’enseigne de grande distribution sibérienne n’est visible ni à Pont-Sainte-Marie ni à Sainte-Marguerite, encore moins à Thionville, les trois régions censées constituer ses points de pénétration dans l’Hexagone.

Malgré une date fixée en janvier après un premier report, rien ne présage d’une quelconque ouverture prochaine de l’enseigne dans le département de la Moselle. Au contraire, beaucoup se demandent aujourd’hui et à juste titre, si Mere verra vraiment le jour en France. Car non content de nourrir le flou sur la date exacte de son implantation, l’entreprise aux couleurs jaune et rouge semble procéder à un repli du territoire français. Du moins, selon les observations et témoignages parus dans la presse.

Disparition

BFMTV affirme ainsi que Thionville dont le maire a déjà communiqué aux responsables de Mere les conditions à remplir pour s’installer dans la commune, n’a plus aucun retour de leur part. Rien n’a non plus avancé à Sainte-Marguerite où les interlocuteurs des autorités communales ont tout bonnement disparu, laissant émerger toutes sortes de rumeurs au sujet des réels objectifs de l’enseigne russe.

Sergey Romashkin, un ancien employé interrogé par Capital, affirme que l’entreprise serait réticente à adhérer aux règles en vigueur en France. Quant à BFMTV, elle laisse entendre que la firme aurait été refroidie par les exigences de la clientèle française en matière de qualité des produits. Il est vrai que tout ce qui provient de Russie intrigue l’Occident et vis versa. Mais tout de même, Mere aurait-il fondé ses promesses sur du vent ?

Offres alléchantes

La société qui ambitionne de se faire un nom dans le secteur du hard-discount au-delà de ses frontières est pourtant déjà présente en Europe de l’Est et de l’Ouest, depuis 2019 dans ce dernier cas. L’Allemagne, la Roumanie, la Pologne comptent ainsi quelques-unes de ses enseignes. Avec des tarifs jusqu’à 20% en moins que la tendance du marché, comme s’en était Mere il y a quelques mois.

Mais on en revient toujours à la même question, celle de savoir ce qui ne va pas au sein du groupe. Étant donné son retrait progressif des pays comme le Royaume-Uni ou l’Espagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.