Ubisoft : un chiffre d’affaires meilleur que prévu au premier trimestre

0
57
Des écrans et manettes de jeux vidéos (Photo : Ubisoft).

 

L’éditeur de jeux vidéo français Ubisoft a publié mercredi un chiffre d’affaires en progression de 17,6%, à 427,3 millions d’euros, et un bon des réservations nettes (« net bookings ») de 30,5% à 410 millions d’euros, là où le groupe attendait 335 millions.

L’éditeur de jeux vidéo Ubisoft a indiqué mercredi avoir réalisé une performance supérieure à ses attentes en termes de revenus au premier trimestre de son exercice 2020-2021. Au cours de ce trimestre clos fin juin, son « net bookings », c’est-à-dire les ventes nettes excluant certains revenus différés, a bondi de 30,5% sur un an, à 410 millions d’euros. Selon le consensus Factset, les analystes tablaient en moyenne sur un « net bookings » trimestriel de 347 millions d’euros, quand les dirigeants visaient environ 335 millions d’euros.

Une baisse de 16% du « net bookings » attendue au second trimestre

L’entreprise française doit cette performance, en particulier, à « la franchise Assassin’s Creed [qui] a connu une accélération impressionnante grâce à l’annonce d’Assassin’s Creed Valhalla », a expliqué Frédérick Duguet, le directeur financier du groupe, cité dans un communiqué. « Rainbow Six Siege continue de fortement croître dans un contexte de concurrence accrue et la franchise Just Dance poursuit son retour en force », a-t-il ajouté. Le chiffre d’affaires du premier trimestre, lui, a atteint 427,3 millions d’euros, en forte hausse de 17,6% par rapport au premier trimestre 2020-2021.

Pour le deuxième trimestre de l’exercice en cours, Ubisoft table sur une baisse d’environ 16% du « net bookings », attendu autour de 290 millions d’euros par les dirigeants, en raison d’une base de comparaison défavorable. Le groupe rappelle que le deuxième trimestre 2019-2020 avait bénéficié de la commercialisation du nouvel opus Ghost Recon Breakpoint de la franchise Tom Clancy.

Le PDG promet « un environnement de travail sûr et inclusif »

L’éditeur de jeux vidéo a également évoqué les récentes allégations et accusations de mauvaise conduite et de comportements inappropriés de plusieurs de ses cadres. Selon son PDG Yves Guillemot, Ubisoft est « déterminé à mettre en œuvre des changements profonds afin d’améliorer et renforcer notre culture d’entreprise ». Il ajoute : « Nous avons déjà réagi avec célérité et fermeté. Nous avons ainsi annoncé et initié des changements d’ampleur au sein de notre organisation. L’objectif est de garantir à tous les collaborateurs d’Ubisoft un environnement de travail sûr et inclusif. En tant que leader dans notre industrie, nous nous devons d’être intransigeants afin de créer une culture exemplaire où chacun se sente respecté et valorisé. C’est la condition indispensable à l’épanouissement de tous les talents qui composent Ubisoft ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.