Etat des lieux du Made In France

0
92

Eh oui ! La France produit encore à domicile. Que ce soit des slips, des chaussettes, des étendoirs ou des sacs-poubelles, le pays conserve une industrie moderne et efficace, loin des clichés d’un pays tourné à 100% vers les services, les startups ou le luxe.

Une industrie de production de biens à faible valeur-ajoutée perdure en France. C’est en tout cas ce qu’affirme l’ancien député Yves Jégo à l’origine il y a 7 ans du label « Origine France Garantie » qui ajoute : « Il y a une grande diversité des produits fabriqués en France, et souvent dans des secteurs où on ne s’y attend pas ». Aujourd’hui ce label concerne 600 entreprises. Pour l’obtenir il faut qu’au moins 50% de la valeur ajoutée soit créée dans le pays.

Ces entreprises se basent sur deux principes : innovation et modernisation. John Persenda, PDG de Sphère, le confirme quand il présente les chaines de production du groupe présentes en Normandie, en Lorraine et dans la Loire ; elles sont ultra-modernes. Aujourd’hui le groupe produit 70% de sa production en France et emploie 700 personnes.

Quels sont les arguments en faveur du Made In France ? Fabienne Delahaye qui préside la Mif expo, le salon du Made In France qui aura lieu en novembre, confie quelques éléments de réponse : préoccupations environnementales, soutien à l’emploi local ou défense d’un savoir-faire national. Dans une étude Ifop datée de 2016, 7 consommateurs sur 10 déclaraient « être plus vigilants » à la mention Made In France à l’achat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here