Présidentielle malienne : la candidature d’Aliou Diallo définitivement validée

0
305

La Cour constitutionnelle malienne a définitivement validée la candidature de l’entrepreneur Aliou Diallo à l’élection présidentielle du 29 juillet. Une étape supplémentaire de passée pour celui qui souhaite renverser la table politicienne malienne et que de nombreux observateurs présentent comme l’un des favoris du scrutin.

« C’est avec une incommensurable émotion que j’écris ces quelques lignes pour vous annoncer que ma candidature a été validée par la Cour Constitutionnelle », a prévenu Aliou Diallo sur sa page Facebook quelques minutes après la décision de la Cour constitutionnelle. Au total, 24 candidatures ont été validées et six rejetées.

Selon Aliou Diallo, un entrepreneur de 58 ans soutenu par une large coalition de la société civile ainsi que par de nombreux religieux dont le Chérif de Nioro, « c’est un grand pas que nous venons de franchir dans la réalisation de notre objectif du changement réel et profond dans la gouvernance de notre cher Mali ».

« Cette décision renforce ma conviction que nous sommes sur la bonne voie. Le 29 Juillet restera, j’en suis sûr, à jamais gravé dans l’esprit des maliens et du monde entier comme le jour où nous avons repris notre destin en main », a poursuivi M. Diallo.

Candidat hors du circuit politicien classique, Aliou Diallo a bâti sa campagne sur la promesse du changement et du redressement socio-économique et sécuritaire du Mali. Fort de son expérience d’entrepreneur, il souhaite réformer en profondeur le pays pour retrouver le chemin de la croissance et lutter contre le chômage de masse, deux préalables pour lui au retour de la paix civile au Mali.

Son programme prévoit notamment un Plan Marshall de 15’000 milliards de francs CFA d’investissements, dont une grande partie doit être consacrée au désenclavement et au développement socio-économique des régions du nord et du centre du pays, aujourd’hui largement contrôlés par des groupes armés djihadistes.

« Restons mobilisés et déterminés. Le changement est à portée de main! », a conclu celui qui pourfend depuis le début de la campagne la corruption et le népotisme du président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here