Croissance : la déception française

0
549

Selon les derniers chiffres publiés par l’Insee, la croissance française devrait être plus faible que ne l’avaient prévue les experts et le gouvernement.

Jeudi 6 octobre 2016, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a rendu publiques ses estimations concernant la croissance de l’économie française pour l’année 2016.

Malheureusement, ces chiffres sont plus bas que ceux prévus et annoncés en juin dernier. Avec une croissance d’un peu moins de 1,3%, la France sera très loin des 1,6% de hausse du PIB qui étaient annoncés par l’institut.

Un résultat également loin et plus pessimiste des prévisions réalisés par l’anticipation du gouvernement… Un gouvernement à la peine, qui risque d’être encore fragilisé par cette nouvelle. En effet, la candidature de François Hollande semble de plus en plus incertaine, au vu des engagements pris par le chef de l’État, qui ne se représentera pas en cas de non recul du chômage. Un chômage logiquement annexé sur la croissance…

Ces mauvaises prévisions correspondent à celles effectuées par le FMI en début de mois.

Le ministre français de l’Économie, Michel Sapin, a admis du bout des lèvres que la croissance était plus faible que ce qu’avait envisagé le gouvernement, mais il se veut très optimiste et confiant pour l’avenir de l’économie française.

« La croissance française reste cependant solide et les prévisions de l’Insee ne remettent en question ni notre objectif de déficit public pour 2016 ni notre prévision de croissance pour 2017 », a-il ainsi déclaré.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.