Macron attaque Alstom

0
380

Après l’annonce du groupe Alstom de sa volonté de fermer son usine de Belfort, l’ancien ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, s’est indigné de ce choix.

Interrogé aux micros de France Bleu Pays d’Auvergne, lors de son déplacement à Aurillac, le ministre fraichement démissionnaire, et vraisemblable candidat à la prochaine présidentielle à fait par de son indignation :

« Ce qui a été annoncé hier n’est, dans la méthode, pas acceptable. Aujourd’hui je ne parle pas en tant que ministre en charge de l’Économie et de l’Industrie mais pour bien connaître le dossier, la décision qui a été prise, le calendrier annoncé, ne sont pas acceptables et pas conformes aux engagements qui avaient été pris par l’entreprise. Il convient de retourner à la charge sur ce point. On a accompagné cette entreprise sur le territoire de Belfort, on a pris parfois des décisions difficiles, je pense qu’il n’est pas convenable aujourd’hui d’annoncer ce qui a été annoncé hier », a-t-il conclue.

Une position partagée par Ségolène Royal et Arnaud Montebourg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here