L’actualité du pétrole

0
146

Le rapport annuel sur les perspectives énergétiques mondiale de l’Agence internationale de l’énergie affirme que la consommation de pétrole dans le monde ne devrait pas amorcer de baisser prochainement. Pire, à l’horizon 2040, la demande mondiale devrait progresser de 12% atteignant 106,3 millions de barils par jour.

Dans ce rapport, les experts estiment qu’en 2025 la production de pétrole ne pourra plus satisfaire la consommation mondiale du fait de la baisse des investissements dans la prospection pétrolière. Pour Fatih Birol, «le risque est très sérieux » alors que l’on traverse un moment «où le marché pétrolier entre dans une période où le rôle de la géopolitique se complique et l’incertitude augmente, ce que les investisseurs détestent par-dessus tout». Il faudrait même craindre une « une nouvelle escalade des prix » selon l’AIE.

La demande en or noir va croitre jusqu’en 2040 « « tirée par les camions, les avions et bien plus encore par la pétrochimie », explique Fatih Birol. La consommation journalière pourrait donc passer de 94.8 millions de barils par jour en 2017 à 106.3 millions dans un peu plus de vingt ans.

Du côté des producteurs, l’offre devrait atteindre 103.4 millions de barils par jour en 2040 soit moins que la demande prévue. Les USA devraient assumer 75% de l’augmentation de la demande durant les 10 prochaines années. Sur la période 2025-2040, l’Opep devrait produire 45% du total mondial. Les USA représenterait à eux seuls 25% de l’offre mondial soit 50% de l’offre des pays non-membres de l’Opep.

Pour limiter les risques de chute brutal du cours du baril, Riyad a annoncé ce week-end baisser d’un million de baril par jour sa production à partir de décembre. C’est le ministre saoudien de l’énergie, Khaled al-Faleh, qui s’est chargé de l’annonce, déclarant : « L’analyse technique que nous avons passée en revue hier révèle que nous avons besoin d’une réduction approchant un million de baril par jour pour équilibrer le marché ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here