Bruno Le Maire aux côtés de l’économie corse

0
69

Hier, monsieur le ministre de l’économie et des finances participé à une réunion publique à Ajaccio au Palais des congrès portant sur le devenir de l’économie de l’île de Beauté. Il y a présenté le rapport de l’inspection générale des finances devant des élus locaux et des acteurs économiques. Ce document de 24 propositions, doit être vu comme « un point de départ et non comme un point d’arrivée », selon le ministre. 

Le ministre s’est attardé sur différents éléments de la politique économique qui devrait être menée en Corse. Dans une interview donnée à France3 Corse il est revenu sur trois secteurs clés : le tourisme, la fiscalité et le prix du carburant.

Le ministre souhaite donner « un coup de booster au tourisme » qui représente pas moins de 25% du PIB de l’île. Pour cela il compte faire « classer Ajaccio en zone touristique internationale » d’ici à six mois.

Au niveau fiscal, Le Maire est partisan d’une plus large autonomie de l’île et « croit à la mise en place d’un statut fiscal pour la Corse » afin de « donner le pouvoir de décider et de mettre en place de manière autonome différentes taxes » à la collectivité territoriale.

Sur la question du carburant, il a dénoncé une suspicion d’entente entre les différents fournisseurs de l’île qui tirerait les prix vers le haut. Il a également annoncé que des contrôles allaient être bientôt possible.

Jean-Guy Talamoni le président de l’assemblée de Corse a tweeté dimanche : « Ce rapport ne peut pas servir de base à la future politique fiscale de la Corse. Demain, nous demanderons au gouvernement de l’écarter »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here