Tarif : ce qui va changer à la rentrée

0
69

A chaque mois de septembre, beaucoup de choses changent, notamment au niveau des réglementations et tarifs. Et cette année ne déroge pas à la règle. Quels sont les changements prévus pour septembre ? 

Les plus gros changements attendus

Malgré la démission de l’ex-ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, le monde agricole et environnemental a connu un grand changement de printemps. En effet, l’Union européenne a décidé d’élargir l’interdiction de trois néonicotinoïdes. Ces pesticides sont jugés dangereux pour les abeilles. Cette décision a été prise au nom de la défense de la biodiversité et de l’environnement. « Les néonicotinoïdes sont une classe de produits toxiques employées comme insecticides agissant sur le système nerveux central des insectes. Utilisés jusqu’à là pour nuire aux abeilles, es représentants des États membres de l’Union européenne ont voté vendredi l’interdiction de l’usage des pesticides « tueurs d’abeilles ». Considérés comme responsables de la forte diminution des populations d’abeilles et de bourdons ces dernières années. La Commission européenne avait déjà demandé leur interdiction« , explique le site spécialisé Ecolobizz.

En ce qui concerne l’électricité, les ampoules halogènes ont été interdites à la vente, considérées comme trop gourmande en énergie. « Trop gourmandes en énergie, les ampoules halogènes ne seront plus vendues à compter du 1er septembre 2018. Les stocks restant en magasin pourront néanmoins être écoulés« , peut-on lire sur le compte Twitter du Service Public.

Les étudiants sont aussi gâtés pour la rentrée. « Une année de transition pour les étudiants poursuivant leurs études à la rentrée 2018, avant un basculement automatique au régime général au 1er septembre 2019« , annonce la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

« Tout étudiant débutant ses études supérieures à la rentrée 2018 continuera d’être affilié à son régime de protection sociale actuel, le plus souvent celui de ses parents », note l’Assurance maladie. Les étudiants poursuivant leurs études resteront, eux, provisoirement (et automatiquement) dans leur mutuelle étudiante pour l’année 2018-2019. « Au 1er septembre 2019, ils basculeront automatiquement au régime général, excepté pour les étudiants de la LMDE dont la gestion du régime obligatoire a été confiée au régime général le 1er octobre 2015, et seront rattachés à la CPAM de leur lieu de résidence« .

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here