Faute d’accords, Foodora cesse son activité en France

0
65
A bicycle and a delivery bag with the logo of Foodora, a Berlin-based online food delivery company, part of the emerging 'gig economy' is seen in Paris, France, April 6, 2017. Picture taken April 6, 2017. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Alors que la livraison à domicile connaît un succès fou depuis plusieurs années, pour Foodora, l’aventure semble s’arrêter très bientôt. En effet, le 28 septembre au plus tard, la société allemande de livraison cessera de livrer en France. 

Le groupe, qui comme ses concurrents Uber Eats ou Deliveroo, permet aux particuliers de commander via leur smartphone des repas préparés par des restaurants locaux, avait annoncé le 3 août son retrait de France, d’Australie, d’Italie et des Pays-Bas. « Foodora compte une quarantaine de salariés permanents en France et quelque 1500 coursiers au statut d’auto-entrepreneurs tout en ayant une part de rémunération fixe« , a précisé la société à l’AFP.

Aucun accord trouvé avec les repreneurs

« C’est le cœur lourd que nous vous annonçons que notre service de livraison s’arrêtera définitivement au plus tard le 28 septembre 2018. Suite à notre mise en vente par notre maison mère Delivery Hero, aucun accord nous permettant de maintenir les fondements de notre identité (rémunération fixe et variable des coursiers prestataires, proximité avec nos partenaires restaurateurs, sélection à la fois complète et pointue de restaurants) n’a pu être trouvé avec de potentiels repreneurs. La décision de mettre fin aux opérations de Foodora France au plus tard le 28 septembre 2018 a donc été prise« , a déclaré le groupe sur sa page Facebook.

« Vous livrer va vraiment nous manquer. Nous vous souhaitons de continuer à vous régaler tous les jours, car il n’y a rien (ou presque) de plus important qu’un bon petit plat !« , a-t-il conclu, dans le même post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here