Toyota investit 500 millions de dollars dans Uber

0
104

Malgré l’accident survenu impliquant une voiture autonome, le constructeur automobile Toyota n’a pas fait machine arrière et investit 500 millions d’euros dans le groupe Uber

Un regain de popularité ?

Il y a quelques mois, un accident impliquant un véhicule autonome Uber avait coûté la vie à une jeune femme. Depuis, le leader du transport de particulier était dans une mauvaise passe. Malgré un système de sécurité normalement fiable, la victime, première de ce genre, a été détectée, mais ignorée par le véhicule. Les conséquences de cet incident furent lourdes pour la firme californienne, dont l’image plus que ternie l’a obligé à stopper ses essais en Arizona. Quelques mois plus tard, son projet de camion autonome a lui aussi été abandonné.

« Pour Toyota, cette coopération va permettre d’accélérer le programme de conduite autonome développé en interne et baptisé « Guardian », un système d’assistance de sécurité automatisé. Il équipe actuellement une flotte de véhicules Lexus, la marque premium de Toyota. Ce partenariat prévoit que la technologie de chacun puisse être intégrée dans des véhicules Toyota qui seront par la suite mis à disposition d’Uber pour son réseau de VTC », explique un site spécialisé.

Un apport financier important

« Pour le leader du VTC Uber, cet apport financier est une sacrée bouffée d’oxygène. Après l’annonce, la société a pris 15 % en étant valorisée à 72 milliards de dollars. Ce chiffre devrait augmenter puisque Uber a décidé de se séparer de sa division camion autonome, Otto, créée à l’époque par Anthony Levandowski, un ancien ingénieur de Google ayant travaillé sur les véhicules autonomes de la multinationale et ayant été licencié depuis pour espionnage industriel », poursuit le site spécialisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here