L’attractivité des villes françaises

0
69

Les taux bas qui persistent dans l’immobilier et constituent une période dorée pour les Français en mesure d’investir. « Les primo-accédants se réjouissent et les investisseurs aussi ». Encore faut-il choisir pour ces derniers la bonne localité. Outre les villes d’Ile-de-France qui bénéficieront du projet du Grand Paris, les grandes métropoles régionales tirent leur épingle du jeu.

Les taux d’intérêts continuent à tendre vers zéro et encouragent les investisseurs à placer leur argent dans l’immobilier. Mais dans quelle ville investir pour espérer un retour sur investissement intéressant ? Les villes d’Ile-de-France restent plus que jamais dans la liste des opportunités grâce au Grand Paris qui se met en place malgré un développement parfois laborieux. Une enquête des Echos montre que les grandes métropoles régionales sont des bastions intéressants grâce à un fort dynamisme notamment au niveau de l’emploi.

Il existe deux facteurs essentiels pour bien choisir la ville (et le quartier) où acheter un bien immobilier : l’emploi et les transports. Sans surprise, il faut privilégier les villes à la croissance économique dynamique où l’emploi se porte bien. Une zone sinistrée est un territoire où les habitants n’ont plus de pouvoir d’achat et où la location ou la revente d’un bien à un prix intéressant est difficile. Autre facteur lié à l’emploi, les transports constituent une donnée importante dans l’attractivité d’un territoire.

L’arrivée du TGV entre Paris et Bordeaux a beaucoup joué pour l’attractivité de la ville de Bordeaux  et sur les prix à la hausse de l’immobilier. En 2017, les prix ont augmenté de plus de 10 % dans cette ville. Toulouse, Lyon, Nice et Marseille sont elles aussi attractives pour les investisseurs et les villes à proximité de ces grands centres urbains bénéficient également d’une attractivité accrue.

La politique urbaine locale reste un élément essentiel afin de comprendre le marché et d’y investir. Certains maires sont guidés par l’envie de transformer leur ville et un bon indicateur d’attractivité est le nombre de ventes réalisées chaque année. Une ville est un organisme vivant qui peut prendre différentes directions. De nombreux exemples illustrent la capacité de certaines d’entre elles à se régénérer (Le Havre, Nantes, Bordeaux, etc.).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here