La piscine présidentielle : un coût certain

0
70

Cette nouvelle faisait la une des médias people mais aussi politique et économique. En effet, le couple Macron a décidé de faire construire une piscine au fort de Brégançon afin de profiter eux aussi de la saison estivale et de préserver leur intimité. Elle avait été vivement critiquée pour les coûts qu’elle a engendré. 

Dans un article du printemps dernier, le Parisien faisait état de l’attitude irréprochable d’Emmanuel et Brigitte Macron en matière de dépenses privées. Dans le journal, on pouvait alors lire : « les Macron déboursent eux-mêmes les courses de ce prestigieux logement de fonction, du dentifrice jusqu’aux croquettes de Nemo [leur chien] ! Economies obligent, ils n’ont pas changé un seul meuble (…) Lorsqu’il se déplace à titre privé, le tandem présidentiel paie aussi ses chambres d’hôtel, mais pas les dépenses de sécurité, liées à la fonction ». Pendant longtemps, le contribuable a payé les charges présidentielles.

Il y a quelques semaines, les médias dévoilaient le souhait du couple présidentiel. Installer une piscine au fort de Brégançon, résidence de tous les présidents. Rapidement, la question a été de savoir qui allait payer et surtout combien. Dimanche, l’Élysée a communiqué au Journal du Dimanche le prix de cette installation. Pour une piscine qui sera démontable, profonde de 1,20 mètre et longue de 10 mètres sur 4, cela coûtera 34 000 euros. L’Élysée avait déjà précisé que les dépenses de la construction et de l’entretien de la piscine seront intégrés aux 150.000 euros de budget annuel alloué au fort. L’objectif étant de « préserver l’intimité de la baignade des enfants », avait également précisé la présidence.

« Pourtant, il se peut que cette construction s’avère plus économique que prévu. Tout d’abord, la piscine qui reviendra au final à 34 000 euros, mesurera 10 mètres sur 4, avec une profondeur de 1,20 mètre. Ce sera une piscine hors-sol, ce qui coûte bien moins cher qu’une piscine enterrée. Le Fort de Brégançon étant un monument classé, il y est interdit de creuser le sol. De plus ce genre d’installation ne fait pas grimper la taxe foncière, ce qui est le cas d’une piscine enterrée », explique le journal le Figaro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here